Les papillotes de chocolat

Le monde incroyable du chocolat compte de nombreux mystères et légendes. Parmi les stars des grandes histoires du chocolat, la papillote de chocolat occupe une place à part. Elle est absolument indissociable de la magie de Noël, qu’elle annonce et accompagne.

Dans le coeur des gourmands, qui en consomment plus de 3000 tonnes chaque année, c’est un petit bonbon littéralement fourré au bonheur et à la joie des fêtes. Partir à la recherche des origines de cette douceur à l’emballage si astucieux, cela signifie aussi faire une halte dans la grande cité gastronomique française : la ville de Lyon, dont la papillote est originaire. Focus sur cette friandise qui séduit petits et grands. 

Une invention…d’amoureux. 

Il était une fois, dans la bonne ville de Lyon, une jolie histoire racontée de chocolatier en chocolatier pour expliquer l’origine de la papillote. L’histoire raconte qu’un jeune commis travaillait chez un artisan chocolatier nommé…Papillot. C’était dans le quartier des Terreaux vers la fin du XVIIIème siècle. Le commis tomba amoureux d’une jeune femme dans l’immeuble du confiseur.

La jeune demoiselle se trouvait, par ailleurs, être la nièce du patron Monsieur Papillot. Quel rapport avec les papillotes ? C’est simple : le commis, pour déclarer sa flamme à la belle, lui adressait des billets doux enroulés autour de friandises. La papilotte était née.

Le bouche-à-oreille a inventé plusieurs fins à cette histoire d’amoureux inventif et gourmand. L’une dit que le patron, après l’avoir renvoyé, le déposséda purement et simplement de son idée. L’autre, plus romantique, prétend que le commis épousa celle qu’il courtisait chocolatement. Quelle que soit la fin réelle de l’histoire, ce qui est certain est que la papillote est, depuis cette époque, intimement liée à la ville de Lyon, où elle brille notamment dès la Fête des Lumières début décembre. 

Une papillote ou des papillotes ? 

Soyons clair: il n’existe pas un modèle unique et figé de papillote mais plutôt bien une large diversité de papillotes. Elles peuvent être constituées bien sûr de pâte de fruit ou de chocolat. Et, même parmi les papillotes de chocolat, il existe une très large palette de chocolats (noir, lait, blanc, rubis), et des ganaches qui peuvent être fourrées à la meringue, au praliné, à la nougatine…

On peut aussi déguster des papillotes de chocolat fourrées aux fruits secs, aux noix (amandes par exemple), aux épices.

Pour ce qui concerne la couche qui enveloppe le bonbon au chocolat, il en va de même: on peut y trouver une histoire drôle, une devinette, une blague, voire un mini-pétard semblables aux crackers que les Britanniques adorent placer sur la table de fête à Noël.

Alors, comment reconnaître une véritable papillote ? A son emballage bien sûr ! Le point commun de toutes les papillotes de chocolat, comme de pâtes de fruits, c’est cette incroyable habit de lumière plein de petits reflets festifs, avec à ses extrémités des volants découpés. La papillote de chocolat reste décidément l’une des friandises les plus élégantes mais aussi amusantes et traditionnelles de Noël.